LOADING

Le chinois dans les affaires

Le chinois dans les affaires

by Cedric Beau février 07, 2012

Je vous parle régulièrement de culture, mais si les chinois ne pensent pas comme nous, c’est aussi parce qu’ils ne parlent pas comme nous. Leur pensée est structurée par une écriture logo, alors que nous avons un concept mathématique dans nos langages occidentaux.

Ainsi, si nous disons b+on=bon bon+jour=bonjour, le calcul mathématique de la langue française nous apporte des notions très abstraites pour notre compréhension du monde.

CRAMPELes chinois, quant à eux, ont des images, des logos. Une représentation d’un homme associé à la représentation d’un arbre nous donnera la vision (l’on parle bien d’image) d’un homme se reposant, et là, c’est la prononciation qui sera totalement indépendante de l’idée (un peu comme un panneau de la route, le panneau « danger » est compris par tous, il exprime une idée claire, mais sera lu différemment en fonction des pays)

Cette différence dans la manière de penser nous amène à un problème : un chinois ne maîtrisant pas bien la langue anglaise ou française n’arrivera pas à un degré d’abstraction permettant de se comprendre mutuellement, et un français ou un anglais ne connaissant généralement rien au chinois ne pourra pas avoir la vision chinoise des choses.

Si vous voulez faire de bonnes affaires avec les chinois, il vous sera difficile de leur donner des cours d’anglais. Par contre, il peut être très simple d’apprendre le chinois, rapidement. J’ai pour cela développé une méthode, la méthode CRAMPE, que je propose dans une formation en ligne. Je suis certain qu’elle en intéressera plus d’un ici, car elle permet d’apprendre le chinois à une vitesse qui surprendra plus d’un expert du chinois

Découvrir ma formation

Related Articles