LOADING

Ne faites jamais ça :

Ne faites jamais ça :

by Cedric Beau janvier 09, 2016

Est-ce que vous bosseriez pour rien? En sachant que derrière vous n’aurez pas d’euros : pas de commandes…

Et même pas une nouvelle relation ?

C’est pire que de la prostitution!

Et pourtant c’est ce que je vois souvent chez les importateurs débutants :

Alors qu’ils prévoient leurs projets de business, ils font plein de demandes de prix (quotations) auprès des fournisseurs chinois.

Ces remises de prix leur permettront ensuite de calculer leurs prix de vente, de rédiger un business plan, de faire de beaux powerpoints à présenter à leurs amis et éventuels créanciers.

C’est joli, les beaux powerpoints.

Mais ça sert pas à grand chose.

Pour valider un business, il ne suffit pas de faire de beaux calculs, et d’imaginer que tout va se passer comme c’est écrit sur le beau tableur excel.

Non, le business c’est comme la vie : rien ne se passe jamais comme prévu.

La seule chose qui peut vraiment vous aider à valider concrètement un projet de business, c’est de VENDRE.

Vendre, MÊME SI vous n’avez pas encore de fournisseur

Vendre, MÊME SI vous ne connaissez pas encore vos coûts

Vendre, MÊME SI vous n’avez pas encore de blog, de page facebook, de communauté, de process, de liste des droits de douane…

Comment faire?

Ca paraît bizarre, n’est-ce pas?

C’est ce que j’explique chaque semaine dans le Club Import Crash Test (http://www.crampe-productions.com/y/import-crashtests-presentation)

Mais avant de parler du Club, revenons à nos poumons :

Les fournisseurs que ces personnes faisant tout à l’envers ont contactés pour juste remplir les cases de leur tableur excel, que sont-ils devenus?

Ils ont été jetés. Abandonnés.

Comme des vielles chaussettes trouées.

Et puisque le projet est traité à l’envers, ils ne seront peut être même jamais recontactés. On leur a fait perdre leur temps.

Accepteriez-vous que je vous contacte, et que je vous demande plein d’infos sur votre projet, que je vous fasse bosser à fond pour moi, et qu’ensuite je vous laisse lâchement tomber?

Non.

Ne faites pas ça aux fournisseurs, la prise de contact avec eux c’est l’étape numéro 3.

Avant ça, vous avez deux autres choses à faire absolument si vous voulez vraiment vous lancer dans le business.

Je vous explique tout ça ici :

> http://www.crampe-productions.com/y/import-crashtests-presentation

Cédric BEAU.
Défenseur des fournisseurs chinois, du moins aujourd’hui.