LOADING

Compta = Vomi

Compta = Vomi

by Cedric Beau novembre 16, 2017

Parfois, on trouve l’inspiration très facilement :

Je viens de remplir un formulaire des impôts US. Et ça me rappelle à quel point je déteste la paperasse :

Je hais l’administratif. La compta me donne envie de vomir (genre vraiment, un gros « beuargh » suivi d’un retentissant « splatch » sur le carrelage).

Et ce depuis ma première autoentreprise en France en juin 2009, puis mes papiers pour une SAS en janvier 2012, et tout ce qui a suivi…

La paperasse, c’est carrément un boulot à mi-temps quand on est entrepreneur :

C’est super chronophage, et ça apporte rien !

J’sais pas vous, mais moi mon truc, c’est de créer des choses…

Pas de m’arracher les cheveux sur la manière de faire un calcul de taxes.

Mon trip c’est de lancer des nouveaux business, quitte à les donner ensuite à ma femme ou à des potes…

Pas de passer une soirée entière à cocher des petites cases, avec comme seuls partenaires un verre d’eau et une boîte d’aspirine.

Si y’a bien un truc qui pourrait me donner envie d’arrêter d’être serial-entrepreneur, c’est bien les papiers et les formulaires.

Heureusement, j’ai pu profiter des deux moyens d’éviter 95% de tout ça.

Je vous les présente. Vous pouvez choisir le moyen 1, ou le moyen 2, ou les deux.

Le moyen 1 pour éviter toutes ces conneries, c’est de déléguer :

D’embaucher des gens pour faire ce travail ignoble qu’est le remplissage de formulaires. Mon comptable en France me prenait 200 euros par mois. Et pour les tâches ingrates, j’embauche des assistantes. Je les paye jusqu’à 20 euros de l’heure en freelance, et ça les vaut largement! (on peut trouver pour bien moins cher si on veut).

Bien évidemment, pour pouvoir se permettre le moyen 1, il faut avoir un business solide. Un concept validé.

Sans de vrais revenus récurrents, et un truc construit pour durer, cet investissement en argent qu’on veut récupérer en temps (pour l’investir dans votre stratégie d’entreprise, ou simplement partir plus souvent en vacances)… Sans un truc solide, ben ça serait plutôt une dépense, et le K.O. rapide de tous vos projets.

Le moyen 2, c’est de quitter la France (ou la Belgique. Sont tout aussi chiants en Belgique au niveau de la paperasse…) :

Si pour vous c’est une possibilité qui s’inscrit dans un grand projet personnel (d’aventure, d’apprentissage, de découverte, familial…), ça peut être super rentable sur le moyen et long terme.

Parce que sur le court terme, c’est assez couteux (comme tout déménagement). Et y’a pas mal de nouveaux frais à prévoir tel qu’une assurance privée, l’école qui devient payante si vous avez des enfants, mettre de côté chaque mois pour la retraite et les investissements…

Là aussi, ça vous demande d’avoir un business solide, et construit pour durer.

Pour ma part, j’ai fait les deux choix il y a quelques années. Quand j’en ai eu complètement marre.

Le choix 1 d’abord (comptable, assistante, automatisation) dès le début 2012. Puis le choix 2 quelques mois plus tard avec mon deuxième déménagement en Chine en été 2012.

Peu importe ce que vous choisirez, je vais me répéter pour insister sur LA grosse condition pour que ça marche :

Cette condition pour être définitivement libéré de tous ces trucs chiants, c’est de monter un projet de business sérieux et axé sur le long terme (les coups c’est sympa pour acheter un nouvel iPhone et aller claquer quelques nuits au Hilton… Mais faire 500 euros par jour pendant 1 semaine ne vous payera pas une retraite, ni la tranquillité d’esprit que procure un revenu stable, récurrent, voir même croissant)

Et le truc sur le long terme, c’est justement ce que j’enseigne dans la formation Quickstart.

Pour en savoir plus, c’est par ici min t’cho père :

https://goo.gl/BEywAw

A votre succès !

Cédric BEAU

P.S. : Et en plus, je vous rappelle que si vous vous inscrivez avant le 20 novembre, vous pourrez profiter de mon bonus sur le Storytelling/Copywriting :

Un module spécial et en édition limitée avec toutes les structures que j’utilise dans mes descriptions produits, et même dans mes publicités facebook.

P.P.S. : Je ne me suis pas relu. Si y’a des fautes dans ce message, ben tant pis pour elles ^^

P.P.P.S. : Je crois que c’est le message le plus long que j’ai fait depuis un moment. Merci de m’avoir lu jusqu’ici. Gros poutoux.

Related Articles