LOADING

Ces Business Qui Ne Décollent Pas Alors Que Tout Est Bien Fait…

Ces Business Qui Ne Décollent Pas Alors Que Tout Est Bien Fait…

by Cedric Beau novembre 07, 2017

Question très pertinente de TheTchaman sur la chaine Youtube :

« Tu dis dans ta vidéo que beaucoup de personnes se lançant de ce business arrête dans les 5 premières années :

Est-ce dû à un manque de travail de ces personnes sur leur business (recherche de nouveaux prospects, retargeting , mauvais choix de niches ou prix de vente trop élevés)..

Ou à une cause externe (problèmes juridiques, taxes, problème sur la qualité de la marchandise vendue,…) ? »

Ma réponse :

Je ne pense pas que les entrepreneurs débutants échouent par manque de travail.

Beaucoup se tuent à la tâche, et font de très longues journées. Et même si la majorité sont « très occupés mais peu efficaces », il en reste un paquet d’autres qui sont sur la bonne voie :

Ça me rappelle moi à mes débuts (je vais pas radoter et vous re-raconter mes soirées sur le congélateur dans le garage, rassurez-vous).

Je pense que beaucoup abandonnent, parce que débuter dans l’entreprenariat est ingrat :

On se tue à la tâche, et la plupart du temps, les ventes se font attendre.

C’est normal, mais c’est dur…

On bosse 12 heures par jour, et même si on fait les premières ventes, on se heurte à la triste réalité de la vie : le client en a rien à faire de nous :

Ce qui l’intéresse, c’est lui, et ce que vos produit peuvent faire pour lui.

Peu lui importe que vous ayez bossé 30 minutes ou 12h sur votre site. Il s’en bat les nouilles.

Ingrat, je vous dis.

Du coup, niveau psychologique, c’est parfois tuant.

Et on a envie de tout laisser tomber.

Pour éviter cela, j’ai une méthode bien efficace dont je vous parlerai demain.

Avant cela, parlons tout de même du côté technique de la chose :

Le plus souvent, l’échec au niveau des ventes n’est pas vraiment du uniquement au copywriting, à la cible, ou à la niche comme l’auteur de la question le supposerait.

Et encore moins à cause de soucis externes.

Ça serait trop facile.

Non, généralement, c’est plutôt dû à un souci dans un ensemble de variables que l’on peut résumer simplement, en 9 mots :

L’offre, et l’audience à laquelle cette offre est présentée.

Si je devais résumer le concept de la formation Quickstart (https://goo.gl/BEywAw), on pourrait le faire de la sorte :

« Vous apprendre à créer une offre irrésistible, pour pouvoir la proposer à une audience qui meurt d’envie de l’acquérir »

C’est ça la base.

L’idée, c’est pas juste de prendre chaque variable (pub, niche, audience, retargeting) et de la travailler chacune de son côté.

Mais plutôt d’optimiser chaque variable pour qu’elle s’inscrive dans la stratégie globale d’offre et d’audience.

Tout le reste, ce ne sont que des outils pour arriver à cette fin.

Et pour en revenir au côté psychologique de la chose, et de comment garder la pêche quand on doit faire face à des clients stressés et exigeants, …

Je vous explique tout ça demain.

A votre succès !

Cédric BEAU

Tags:

Related Articles